AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tine-Hazilis Besnard
Tine-Hazilis Besnard


Messages : 19
Date d'inscription : 30/04/2010



TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Vide
MessageSujet: TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n'est pas un long fleuve tranquille   TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille EmptyVen 30 Avr - 21:59

Il était une fois...

TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille K530av
Besnard - Tine-Hazilis - Vingt-et-un ans - Française
La vie des grands hommes nous rappelle Que nous aussi nous pouvons rendre notre vie sublime, Et laisser derrière nous, après la mort, Des empreintes sur le sable du temps.

Henri Longfellow

Histoire -

La maison était silencieuse, comme toujours quand il se trouvait dans son enceinte. Tine-Hazilis avait vite compris qu'il ne fallait pas le mettre hors de lui sauf si on voulait connaître son courroux. À huit ans, on détestait beaucoup de choses même si on n'en avait pas encore réellement conscience de la définition de ce mot, mais elle y associait déjà depuis un moment son père. Pour ses yeux de petite fille, il était un monstre, comme ceux des histoires qui terrifient les enfants par plaisir et qui leur font du mal tout simplement à cause d'une bêtise. Il leur ressemblait beaucoup. Quand elle faisait un peu trop de bruit, elle avait le droit à une gifle, quand elle s'amusait un peu trop à son goût, il l'enfermait dans le placard au bout du couloir et dans le noir. Elle pouvait y rester pendant des heures avant que sa mère ne reçoive l'autorisation de venir la chercher, après cela, elle reste calme pendant un moment. Mais voilà, à son âge on ne peut pas s'empêcher de s'amuser et de vouloir explorer ce monde qui nous entourent. Les seuls moments de liberté qu'elle connaissait avec sa soeur et son frère, était ceux qu'ils vivaient quand il était absent pour aller au café de leur village et que la seule personne présente était leur mère. Elle, c'était la plus gentille personne du monde et elle faisait tout pour les protéger. Mais là, il n'y avait personne d'autre qui se trouvait à la maison que les deux petites filles et leur géniteur qui marchait tranquillement dans le couloir. Ses pas étaient étouffés par le tapis qui recouvrait le parquet, mais elles pouvaient très bien l'entendre se rapprocher de leur chambre. Tine-Hazilis avait vite compris qu'il était de mauvaise humeur tout comme sa soeur qui l'avait attiré sous l'un de leur lit pour se protéger. Cela allait l'énerver un peu plus, mais leur instinct de survie était toujours prédominant dans ce genre de situation. Quand la porte s'ouvrit, c'est presque instinctivement que la petite fille attrapa la main de sa soeur qui la sera fortement afin d'unir leur courage.

OCTAVIEN - Sortez de votre cachette espèce de petites pestes, venez voir papa.

Soupirant, Tine-Hazilis priait comme toujours pour que quelque chose n'attire son attention et qu'il fasse demi-tour. Sa mère n'arrêtait pas de dire que l'espoir faisait vivre, elle ne comprenait pas réellement, mais elle ne pouvait s'empêcher d'y croire pour qu'il évite de lui faire du mal. Elle préférait nettement quand s'était elle qui prenait les coups, sa soeur était plus fragile et surtout celle qui était la plus sensible. Mais à chaque fois, cette réaction le mettait hors de lui. Quand la paire de chaussures noires apparu devant leurs yeux, les deux petites filles geignirent avant d'essayer de s'enfoncer encore un peu plus pour se protéger. Cela ne servi à rien, puisqu'une main les tira rapidement de leur cachette avant de les jeter sans aucune douceur sur le lit à proximité. La seule chose qui traversa l'esprit de Tine fut de rattraper la main de sa soeur avant de tourner son regard vers celui qui avait en partie travailler à la faire venir au monde.

OCTAVIEN - Quand je vous appelle, j'aimerais que vous me répondiez... Est-ce que c'est compris ?
SOEUR - Oui.
OCTAVIEN - Oui qui ?
SOEUR - Papa....
OCTAVIEN - Tina, tu devrais prendre exemple sur ta soeur et en prendre de la graine. Tu es vraiment indigne de tout ce que je te donne pour ton bonheur, au moins, j'aimerais un peu de reconnaissance.

Les reproches continuèrent pendant un bon moment et les deux petites ne purent rien faire d'autre chose que de l'écouter. Cela leur permettait de gagner un peu de temps avant qu'il ne reprenne conscience de ce qu'il était venu faire ici et ne commence son passe-temps favori. Cette après-midi là, les coups furent puissant et tombèrent comme les gouttes de la pluie un jour d'orage, mais elles encaissèrent sans problème. L'habitude avait pris le dessus et elles avaient appris à ne pas montrer leur douleur de peur de recevoir une nouvelle correction en plus et cela même si c'était difficile. On ne pouvait que lui obéir en espérant que la prochaine fois ne serait pas pour tout de suite. Une fois qu'il eu quitter la pièce, Tine-Hazilis s'allongea à côté de sa soeur et lui caressa doucement les cheveux pour essayer d'atténuer ses sanglots et ne pas se mettre à pleurer elle-même. Ce jour-là, n'avait pas été différent des autres et elles n'attendaient qu'une chose, c'est que la porte d'entrée s'ouvre à nouveau pour laisser entrer leur mère. Par moment, elle enviait la chance de son frère d'être un garçon et le fils qu'il avait tant attendu. Alors qu’elle commençait à fermer les yeux, elle entendit le bruit distinct de la porte d’entrée s’ouvrir et des pas précipités monter les marches avant que leur mère ne fasse son entrée dans la chambre.

HONORINE - Mes chéries....

Ce jour-là, leur vie prit un tournant définitif et libérateur.

* * * * * *

Il a fallu se reconstruire après le divorce, reprendre une vie un tant soit peu normal en France, pays qu'ils avaient quitter trois ans auparavant. Un retour aux sources, ou presque. Tine-Hazilis a eu beaucoup de mal à s'ouvrir aux autres de peur de souffrir à nouveau, surtout par rapport aux garçons. Bien entendu, cela a commencer à changer quand elle a grandi sans toutefois disparaître, elle ne pouvait s'empêcher de rester méfiante. Sa mère a refait sa vie avec un homme tout ce qu'il y a de bien, médecin et attentif, tout le contraire de son géniteur. Elle est plus qu'heureuse, sa mère méritait plus que tout de trouver le bonheur. Bien entendu, Tine a eu beaucoup de mal à l'accepter de peur de souffrir à nouveau, a ce jour elle le considére comme son père. Comme toutes les jeunes femmes, elle a eu quelques histoires sans grandes importances et elle recherche toujours celui qui lui fera comprendre que l'amour ne fait pas seulement souffrir. Mais le croisera-t-elle un jour ? Elle en doute. Pendant ce temps, elle enchaîne les petites aventures de quelques jours ou encore sans lendemain. L'université est un bon terrain de chasse.

Ce que vous pensez des white rabbits ?

Les White Rabbit ? Hum, je ne connaît pas... Oh attendez, ce ne serait pas ce groupe de six personnes qui se croient supérieur aux autres et qui persécutent les plus faibles juste pour le plaisir. Maintenant que vous me le dite, oui, c'est vrai que tout le monde sais qui ils sont. Bien entendu, je ne les connaîent pas personnelement et je ne sais pas si j'aurais un jour envie que cela arrive. Mais advienne ce qui doit advenir, je ne peut pas prédir l'avenir. Je sais seulement qu'il y cinq garçons pour une seule fille et qu'en voyant les spécimens qui l'entourent, j'aimerais bien prendre sa place. Ce que je ne comprend pas, c'est qu'ils s'en prennent comme cela à des gens qui n'ont jamais rien demander et qui sont ici pour apprendre. Se construire. Avec ce qu'ils font, je pense plutôt qu'ils les envoient au trente-sixième dessous et que pour remonter il va falloir un bon bout de temps. Mais bon, moi, pour le moment ils ne m'ont pas toucher, mais même si je ne me laisse pas faire je pense que je ne pourrais rien faire contre eux. En fait, pour que tout ce stoppe il faudrait que tout le monde se ligue contre eux. Les anciennes victimes deviendraient les bourreaux, cela leur apprendrais peut-être la vie. Je ne les connaît pas vraiment, j'ai même un doute sur leurs identités, mais au fond j'espère qu'ils ont une raison qui soit bonne pour faire subir ce genre de chose. Plus tard, les remords vont sûrement les prendrent et ils s'en voudront jusqu'à la fin de leur existence. Pour moi, les White Rabbit, ce n'est que des gens comme les autres qui essaient de se démarquer d'une manière qui n'est pas obligatoirement la meilleure.

VOUS
pseudo : Tehodie.
âge : Dix-neuf ans.
avatar : Emilie de Ravin.
le p'tit truc en plus : Rien à redire.
code: rabbit's foot
The End


Dernière édition par Tine-Hazilis Besnard le Ven 30 Avr - 22:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah de Beaumont
Noah de Beaumont
Admin


Messages : 332
Date d'inscription : 23/04/2010



TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Vide
MessageSujet: Re: TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille   TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille EmptyVen 30 Avr - 22:01

Emilie jolie ! *o*

Bienvenue ! Je veux un lien de la mort qui tue avec toi !
_________________

We are young ; We are strong ;We're not looking for where we belong
We're not cool ; We are free ; And we're running with blood on our knees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://white-rabbit.forumactif.com
Carl J. Hyde
Carl J. Hyde
English teachers &acriminalmind


Messages : 317
Date d'inscription : 25/04/2010



TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Vide
MessageSujet: Re: TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille   TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille EmptyVen 30 Avr - 22:01

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuue
J'ai bugué un peu Cool
_________________

    TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Vrusse13


acriminal.
mind.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tine-Hazilis Besnard
Tine-Hazilis Besnard


Messages : 19
Date d'inscription : 30/04/2010



TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Vide
MessageSujet: Re: TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille   TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille EmptyVen 30 Avr - 22:05

    Merci de votre accueil et pour le lien, pas de problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elvira V. Giovani
Elvira V. Giovani


Messages : 111
Date d'inscription : 25/04/2010



TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Vide
MessageSujet: Re: TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille   TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille EmptyVen 30 Avr - 22:06

Bienvenue parmi-nous ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tine-Hazilis Besnard
Tine-Hazilis Besnard


Messages : 19
Date d'inscription : 30/04/2010



TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Vide
MessageSujet: Re: TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille   TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille EmptyVen 30 Avr - 22:52

    Merci de votre accueil. Je pense avoir terminée, mais s'il y a quoi que ce soit à changer je le ferais sans problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noah de Beaumont
Noah de Beaumont
Admin


Messages : 332
Date d'inscription : 23/04/2010



TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Vide
MessageSujet: Re: TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille   TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille EmptyVen 30 Avr - 22:58

Tout est okay ;]

Validée !
_________________

We are young ; We are strong ;We're not looking for where we belong
We're not cool ; We are free ; And we're running with blood on our knees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://white-rabbit.forumactif.com
Tine-Hazilis Besnard
Tine-Hazilis Besnard


Messages : 19
Date d'inscription : 30/04/2010



TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Vide
MessageSujet: Re: TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille   TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille EmptyVen 30 Avr - 22:59

    Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Misha Claudel
Misha Claudel


Messages : 65
Date d'inscription : 25/04/2010



TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Vide
MessageSujet: Re: TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille   TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille EmptySam 1 Mai - 0:24

Bienvenuue (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Vide
MessageSujet: Re: TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille   TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

TINE-HAZILIS BESNARD - La vie n\'est pas un long fleuve tranquille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
w h i t e . r a b b i t . :: La génèse :: ● Présentations :: Acceptées-