AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 20:00

Il était une fois...


MADELEINE KASJA RIMBAUD-MIKHAÏL
21 ANS - FRANCO-RUSSE
« Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. »
JD SALINGER - L'Attrape-cœurs


Ce que vous pensez des white rabbits ?
« Les quoi ? Han les lapins crétins. Ouais je connais plus ou moins. La bande de psychopathe dont tout le monde à peur juste parce qu'ils ont une liste dans la main : WAAAW, ils savent appuyer sur le bouton de l'imprimante, magnifique. Non mais c'est vrai quoi, on dirait que la fac est gouvernée par une secte qui enlève vos enfants, les séquestre plus les mange tout crus. C'est stupide, ils sont stupides. La plupart d'entre eux n'ont, je pense, jamais ouvert un livre de leur vie. La bibliothèque, ils connaissent pas ? Y a des tas de bouquins intéressant sur la manière dont un groupe peut introduire la crainte au sein d'un peuple. On pas mal le cas de figure de la fac, et les stéréotypes que chacun de ses crétins incarnes.
Tout d'abord il y a Adriel, le pseudo-séducteur, soit disant beau qui cache pas mal son jeu. Comme l'a dit un jour un de mes profs d'histoire des arts « On est tous des tueurs en série, des homosexuels, des psychopathe plus ou moins refoulés. » Ça doit sûrement être ça de son côté, non ? Enfin ça en a pas mal l'air. En plus, il me tape sur le système depuis qu'il a voulu me piquer mon canard porte-clé. Il se croit tout permis ou c'est juste qu'il se croit tout permis ? Il ne m'a pas vraiment manqué, bien que son prénom est sympa à prononcer… si seulement il en connaissait la signification.
Ensuite on a Eraste. Ah ERASTE. D'abord, c'est quoi ce prénom ? On aurait dû l'appeler Brian, ou Alexandre, je sais pas moi quelque chose de sordide, banal. Il incarne le deuxième stéréotype de la bande : le bad-boy - c'est ici que toutes les filles de l'assistance se lèvent en bavant un 'WOUAAAH' admiratif, pathétique. Il plait pas mal à mon père à cause de la moto, faut dire que c'est pas de la camelote la petite bête. Je crois que ça serait sympa de devenir son amie pour qu'il m'emmène faire un tour là-dessus mais bon, des beaux garçons avec de grosses motos doit y en avoir d'autre sur le campus - surtout après un an d'absence exilée en Russie. Enfin bref, passons au suivant.
J'ai nommé Lisandre. Lui, on pourrait presque bien l'aimé si il n'était pas le chef des lapins, donc par conséquent le plus crétins de tous les lapins crétins. Cependant, si on dépasse le fait qu'il ait eu une idée aussi stupide - sûrement un moment de faiblesse - il en devient un personnage plutôt intéressant. Plutôt, parce que on a beau essayé de parler avec lui, on obtient que des balbutiements. Mais pour l'avoir déjà entendu parler avec un prof, je peux dire qu'il n'est pas franchement aussi bête qu'il en à l'air. Peut-être qu'il faut lui envoyer un fax avant d'avoir une conversation ? J'essaierais un jour peut-être, même si j'ai pas franchement envie de retrouver mon nom placardé sur une affiche juste pour avoir donné mon avis. On appelle ça de la privation de liberté, c'est puni par loi. On voit qu'aucun de ses lapins n'étudient le droit, pas vrai ?
Au tour de Dorante. Il est franchement inutile au sein de la chaine. On a Lisandre le grand manitoux et Eraste et Adriel qui occupent la place de bad-boy/séducteur. Ou alors ce sont les deux autres qui ne servent à rien ? Difficile de trancher devant le regard vide Dorante qui vous fait des signes franchement étrange avec les yeux, un peu comme s'il avait une poussière dans l'œil, parfois même il tente le regard de truite d'Adriel, sympathique. Dorante, c'est le genre de personne qu'on ne peut pas supprimer en fait. Il en faut toujours un comme lui, partout, sinon les gens sont déçus. J'ai pas vraiment d'avis sur lui, il va, il vient, il tourne en rond. Quoi qu'il fasse son existence aura toujours un sens : il remplit une case. Enfin, en espérant qu'il trouve toujours un rôle en sortant de la fac. C'est aussi valable pour tous les autres en fait : qu'est-ce qu'ils pourront bien faire en sortant de la fac ? Ils vont mettre un masque de lapin et taquiner les gens dans la rue ? Essayer de reproduire ça au boulot ? Risible. Ça marchera jamais.
Après vient Noah. Ouais bah… voilà quoi. Vous avez déjà croisé plus ennuyant ? Il est aussi plat qu'une page de livre… sauf qu'il n'y a rien d'écrit à l'intérieur. Peut-être oui que bien au fond on pourrait trouver quelque chose pour excuser tout ça, mais honnêtement : vous avez envie d'excuser un gars faisant parti d'un truc aussi débile ? Il ferait mieux de sortir de là, que les gens puissent l'apprecier ou essayer de le sauver. Je crois qu'au fond je le plains.
Enfin, la dernière et pas des moindre : Misha. Il fallait bien une reine, une femme derrière tout ces hommes. Au début, j'avoue que je l'admirais plus ou moins : de supporter tous ces crétins. Mais en réalité elle est tout comme eux. Un vrai mec, genre elle fait la loi. Il n'y a rien à admirer chez elle ou à envier, si ce n'est son sens de la mode mais c'est loin d'être un don unique et rare. En plus, je trouve qu'elle dessine comme un pied. Rien de plus à ajouter sur elle ou sur les autres. Les lapins crétins sont à leur apogée, ils ne peuvent que redescendre. »

VOUS
pseudo : Yellow Tricycle
âge : 16 et des brouettes
avatar : Taylor Warren, la plus belle ♥️
le p'tit truc en plus : On mange du lapin cru tout nu dans la forêt ?
code: rabbit's foot
The End


Dernière édition par Madeleine Rimbaud-Mikhaïl le Sam 1 Mai - 18:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 20:00



“ citation que tu vas te rouler par terre „

PARIS MONTMARTRE — 15 AOÛT 2008
Deux paires de jambes passent à grande allure dans la rue. La première paire est sans fin, blanche comme le marbre aussi musclée qu'une baguette de pain perchée sur des talons d'une dizaine de centimètres. La seconde paire est un peu plus petite, les pieds dans des converses noircies, le bronzage sportif. Elles s'embarquent dans une course affolée vers la rue Lepic. Elles freinent brutalement, manquent de se rentrer dedans. La grande perche casse l'un de ses talons, ça lui apprendra à en mettre en présence de son petit monstre de sœur. Regard complice à l'angle de la rue. L'une lève le nez pour admirer le ciel, rien que trois secondes, l'autre se rue déjà dans l'immeuble XIXème, les clés en main. « CASPIAAAN. C'est moi la plus grande, c'est moi qui ouvre. » Trop tard. Le trousseau résonne sur le petit palier alors que Maddie n'est même pas au premier étage… l'inconvénient d'habiter au troisième d'un immeuble magnifique sans ascenseur. « T'avais qu'à bouger tes fesses d'artiste. » Madeleine soupire encore, et dire que les deux sœurs devront cohabiter jusqu'à ce que mort s'en suivre - autrement dit : jusqu'à ce que l'une d'entre elle se trouve un mari, mette le feu à l'immeuble ou finisse en prison pour le parricide de l'autre. La plus âgée arrive enfin dans le petit appartement, essoufflée de tout les paquets de cigarettes qui circulent en une belle autoroute dans ses poumons. Caspian court déjà partout, ouvre toutes les fenêtres, casse la poignée d'un placard et une latte de parquet. Ça promet. La vue est magnifique, la petite terrasse est franchement minuscule mais c'est déjà bien pour elles d'avoir pu s'éloigner de Mathias le papa poule, et Romane la belle-mère à moitié sourde et complètement psychopathe à ses heures. Autre avantage : il y aura toujours du café dans les placards, personne n'oubliera de faire les courses, ou presque. Maddie échange un regard avec la petite, elles se comprennent Enfin entre grandes personnes, dans un monde civilisé.
Bon, c'est sans compter que l'une d'entre elle brûlera bientôt les rideaux sur un simple pari avec l'autre, qu'elles se frapperont probablement à coups de tapis en installant les meubles et qu'elles n'arriveront jamais à se décider sur l'animal de compagnie à acheter. Dans tous les cas, elles l'appelleront Socrate, dans le genre original, parce que la russe de la famille relit pour la enième fois Rhinocéros et que non ça n'a pas loupé : elle s'est encore fendue de rire devant la réplique du Logicien qui ne fait rire personne en hypokhâgne. Haha. Les gens n'ont pas franchement d'humour en prépa littéraire de toute façon. C'est bien pour ça que Madeleine n'y a pas beaucoup mis les pieds : trop de pression, pas assez de liberté d'expression - ce qui est franchement balot pour des futurs écrivains engagés du XXIème siècle - mais bon, elle a quand même validé son année de justesse. Merci grand-père Rimbaud.
Ah oui d'ailleurs : c'est complètement bidon cette histoire de Rimbaud. Comme quoi Mathias serait le dernier descendant de la famille et blablabla. Ils n'ont aucun rapport, on croit même que leur véritable nom est 'Rimbaut' et que l'orthographe a été modifié au court du temps. Autrement dit : la fausse rockstar parisienne qui écrit des chansons mielleuses en leur donnant les prénoms de toutes les femmes qu'il a aimé, ne doit rien au poète de génie qui a illuminé un siècle - appréciez le jeu de mot s'il vous plaît. De même, la petite poésie de pacotille qui peuple le blog de l'aînée Rimbaud, ne doit strictement rien au poète, si ce n'est le fait de connaître ses recueils par cœur - ce qui n'est pas vraiment honorant pour le poète, paix à son âme. Rien qu'une famille de timbrer dans le fond.
« Ehh Maddie, on achètera une X-Box pour mettre dans le salon ? Et un canapé crème avec une pile de DVD par là. » Caspian tourbillonne dans l'appartement, choisit sa chambre avant que sa sœur ne puisse ouvrir la bouche, quoi ne plus banal pour la gamine de seize ans qu'elle est encore à l'époque. « Casse-pied ma petite chérie : ON HABITE DANS LA MÊME RUE QUE VAN GOGH ! » Regard incrédule de la cadette qui s'en fout pas mal que Zidane ait mis les pieds dans l'appartement ou que Victor Hugo vienne leur serrer la main. Elle sent bien que Madeleine devient folle, on voit les petites veines de son front qui palpitent trop vite, un peu comme les personnes âgées au bord de l'infarctus. C'est ça de vivre avec une sœur fanatique d'art et de blabla spirituel - ce qui ne l'empêche pas de se bourrer la gueule le samedi soir avec ses copains les intellos. « VAN GOGH. Comment t'expliquer. C'est comme si tu demandais à ton chanteur préféré, celui qui braille de la moutarde en jouant de la flûte de pan. Ouais, bah c'est comme si tu lui demandais de faire du rap d'un seul coup. Tu comprends ? On peut pas mettre des foutus DVD et un canapé crème de chez Ikéa dans un appartement à côté de chez VAN GOGH. » Madeleine a les yeux exorbités sous ses petites cernes violettes. Elle semble encore plus ahurie que d'habitude, pire que quand elle se lance sur des débats philosophique que personne ne comprend - mais qu'elle est toujours contente de remporter, forcément personne n'osera se confronter à la grande, l'immense et surtout incompréhensible philosophe qu'elle est. Caspian reste sceptique, personne ne peut vraiment lui casser son envie de canapé crème aujourd'hui, surtout pas sa sœur détestant le cinéma avec son talon cassé et son regard qui lui rappelle vaguement celui de son père, celui de la folie. « Je vois pas le rapport. Oh puis on s'en fout de ton peintre. Pas la peine de faire cette tête, de toute façon tu dois te barrer en Russie pendant un an… dans deux ans. Allez, zou, va réviser Proust et laisse moi aménager l'appartement. » Madeleine pense sérieusement à rentrer chez son père. Elle devra toujours supporter la belle-mère timbrée, mais c'est toujours mieux que la gamine qui fait la loi… non ? Plus franchement sûre d'elle, Maddie s'échappe dans sa chambre, seul endroit où elle pourra donner une ambiance mystérieuse et couvrir de livre du sol au plafond sans que Caspian y mette feu. Finalement c'est déjà ça. Chez elle, enfin chez son père, elle n'est même pas sûr de retrouver sa chambre qui aura sûrement déjà été aménagée en studio de musique.
Là tout de suite, Saint Petersbourg lui manque. Kasja et sa sensiblerie stupide, Kasja écrivant des bouquins qui ne paraîtront jamais, Kasja photographiant les pigeons sur les bancs des parc et tout ce qui entoure le mystère de la Madeleine-Russe que personne par ici ne connait. Oui, tout ça lui manque. Mais elle se connaît. Tout en rapprochant ses genoux de sa poitrine, elle se dit que dans quelque jour elle sera contente d'être à Paris, de courir sur les Champs Élysée avec sa sœur en insultant les touristes. Dans quelques jours elle ne voudra plus de ses bouquins sombres et de sa réputation d'artiste qu'elle traîne en Russie. Elle voudra sortir des blagues qui ne font rire qu'elle, insulter Caspian en russe pour qu'elle ne comprenne pas, se battre avec elle à coup de crème chantilly au milieu de l'appartement dont les cartons n'auront toujours pas été déballer, admirer son air dégouté lorsqu'elle ira acheter le lézard qu'elle se promet depuis si longtemps et toutes les choses comme ça. Toutes les choses qu'elle n'a pas en Russie. Toutes les choses qui font d'elle Madeleine, et non Kasja.


FRONTIÈRE RUSSE — 10 JUILLET 2001
« Dis Papa. Pourquoi tu veux jamais voir maman ? » La petite fille pose ses yeux bleus sur le visage frustré de son père. Elle voit de loin les hommes en noir surveillant l'aéroport de Biélorussie. Mathias Rimbaud - premier du nom - regarde sa petite gamine, il hésite, bafouille, crachote dans sa barbe avant de formuler une réponse cohérente. Peut-on avouer la vérité si honteuse soit-elle à sa fille d'à peine douze ans ? Il détourne le regard, cacher derrière ses lunettes de soleils il ne risque pas grand chose, mais c'est le genre de détail que Mathias oublie souvent. Il faut dire qu'il les porte tout le temps, ces foutues lunettes de soleil… avec son blouson en cuir, même par des températures caniculaires. Il appelle ça être rock'n'roll. Maddie s'en fout pas mal, du moment qu'il oublie pas ses céréales en faisant les courses. Moins rock'n'roll tout de suite, pas vrai ? « Tu le diras pas à ta mère si je te le dis ? »
La petite sourie, soupire et acquiesce en baragouinant une promesse en russe que son père ne comprend pas. Il n'a jamais été bien fort en langue - au sens où les professeurs de sa fac l'entendait j'entends. Il s'assied, Maddie reste debout. Elle reste toujours debout. J'vous jure, de quoi vous rendre dingue, comme si elle passait sa vie de bout - elle qui dort douze heures par nuit depuis toujours, ouais elle a jamais " pas fait ses nuits ', ses parents ont jamais eu de cernes à cause d'elle, la classe à Dallas. « Tu vois. T'es née en Russie, à Saint-Bidule. Bref, tu le sais ça. Et euh, à l'époque j'étais étudiant. Avec ta mère on s'engueulait tout le temps, sur les bancs de la fac. Elle étudiait l'anglais, et moi je parlait vite fait le russe alors c'était difficile. Puis t'es arrivée. On s'est séparé, comme ça… Parce qu'elle aimait pas la France. Alors, quand t'as eu deux ans et demi, elle est retourné dans son bled. Je suis allé la chercher, avec ma guitare sur le dos. J'lui ai chanté des tas de chansons trop belle avec son prénom dedans, le truc pour avoir des filles en masses. Mais elle, elle s'en fichait. Elle voulait juste te voir, avoir ta garde. Alors ça a un peu dérapé, on s'est disputé. J'ai mis le feu à la grange de ses parents. J'ai pas franchement fait exprès : y avait de l'essence, j'avais un zippo', y avait du vent, ma cigarette est tombée. Tu sais, les russes rigolent pas avec ces conneries là. Depuis… j'suis interdit de séjour en Russie. Ta mère est bien contente, mais elle voulait pas que je te le dise. Alors ne lui dis pas, sinon je suis bon pour engueulade LV3 pendant deux semestres. » Madeleine éclate d'un rire à grelot, elle tremblote, en pleure, suffoque s'étouffe. Mathias se renfrogne, il ne trouve pas ça très drôle. Son cœur d'artichaut est toujours à moitié amoureux de Kasja, son premier amour. Bien sur, il y a Romane. Il l'aime, genre à la folie. Il peut pas faire deux pas sans elle. Mais quand même, Kasja et sa crinière ébène, Kasja et les insultes en russes, Kasja et les moutons au milieu des pâturages soviétiques, Kasja et son père le bucheron. C'était quand même une belle histoire. « Je dirais rien promis. Bon j'y vais, je vais encore rater l'avion sinon. Une fois ça va, deux fois je crois que maman ne serait pas contente. A deux deux mois. Je t'aime. » Madeleine s'éloigne en trottinant avant que son père ne l'attrape pour une étreinte mièvre où elle aurait le souffle coupé et la honte de sa vie - pour la douzième fois sûrement. Il piétine un peu sur place, hésite à lui courir après en réclamant son bisou. Finalement, il la laisse partir, il sait bien que mettre la honte à une pré-ado c'est risqué, il ne se risquerait pas à retrouver sa guitare taguée pour la deuxième fois. Sa fille, sa chose, qu'est-ce qu'il l'aime quand même. Une fois à la maison, il jouera le papa poule avec la deuxième, le p'tit bout, son roi lion : Caspian. Heureusement qu'elle est là. Parce sans Madeleine, ça en vaut pas trop la peine… et toute ces conneries de rimes en -eine franchement, c'est pire que la pire de ses chansons d'amour à la con - raisons pour lesquelles il se cantonne à enseigner l'ethnomusicologie, ce truc où personne ne comprend rien. C'était ça, ou rockstar. Mais les gens ne l'ont jamais pris au sérieux avec sa guitare en bandoulière et ses cheveux en bataille. Le mec qui se faisait passer pour le dernier descendant de Rimbaud, le crétin qui cassait la gueule de tout le monde à la récré, le looser qui tombait amoureux de la plus belle, la plus blonde de toutes mais qu'elle ne le voyait même pas. Tout ça, c'est lui. Mais sans lui, Madeleine s'ennuierait franchement, mine de rien. Parce que de là haut, dans son avion, il lui manque déjà quand même. Sa fille, sa bataille, de la foutaise oui. Maddie, la fille qui vivait entre deux pays, déchirées par ses racines, torturées par les deux langues qui se battent dans sa tête. Comme si elle pouvait choisir son pays, comme si elle pouvait décider que là maintenant, elle serait juste russe pour deux mois, puis qu'après elle serait française pour trois mois. Franco-russe, le mot sonne pourtant bien, preuve qu'on peut rapprocher les deux civilisations sur le papier. Mais des milliers de kilomètres, c'est bien plus qu'un bout de papier, qu'un mot murmuré, alors le jeu continue, persiste, la rend dingue même parfois. Il y a Madeleine Rimbaud, la jolie française à l'accent russe, puis il y a Kasja Mikhaïl, deuxième du nom, la jolie russe à l'accent français. Deux mondes, une seule gamine. Fallait bien un lien entre les deux.




“ citation que tu vas trop m'aimer „
SAINT PETERSBOURG, FACULTÉ DE LETTRES — 28 AVRIL 2010
Saint Petersbourg et son ambiance paisible, tranquille, un peu noircie dans les angles. Russie, son histoire sombre et les gens qui y en ont peur, les gens qui ne connaissent que trop mal le pays, son histoire, le sang qui y a coulé. Maddie y passe toutes les vacances depuis qu'elle est en âge de prendre l'avion toute seule, c'est à dire depuis très jeune. Aussitôt qu'elle arrive dans sa ville natale, elle quitte la peau de Madeleine Rimbaud, la belle amatrice d'art complètement délurée pour entrer dans celle de Kasja Mikhaïl mystérieuse écrivaine portant le même prénom que sa mère. Ses étés là-bas sont paisibles, loin de tout, mystérieux. Personne à Paris ne lui demande jamais de raconter ses voyages, tout comme personne à Saint Petersbourg ne la questionne sur sa vie en France. La jeune femme a toujours voulu séparer ces deux aspects incompatibles de sa vie. Elle est rapidement passée de la haine à la compréhension face au divorce de ses parents : deux personnalités trop éloignées, deux mondes ne pouvant co-exister l'un avec l'autre. Madeleine se contente donc de l'appartement minuscule de sa mère, journaliste et ancien mannequin, dès qu'elle le peut. Tout son argent, elle le dépense en billet d'avion. Elle connait la ville comme sa poche, son histoire, ses odeurs. Elle garde toujours un léger voile de mystère, elle se dispense d'en apprendre trop sur son sombre passé communiste, se contente de tirer ses propres conclusion face à la pauvreté qui l'entoure. Elle connaît la jeunesse désillusionné, tente de lui redonner le sourire parfois… mais la plupart du temps, elle se laisse prendre à ce jeu de fêtes et de violence douce-amère.
On est au mois de mai. Les arbres ne fleurissent pas encore. Les arbres se font rare par ici. La faculté de lettres que Maddie arpente depuis un an est en mauvais état, conçue dans la même taule rouillée que les grands magasins qui lui font face. Ici, aucun nom de poète pour les bâtiments : rien que des chiffres, des codes sans histoire. Et pourtant rien n'y fait, même après un an d'étude sans retour en France, elle ne s'est pas lassée. Bien sur les gens lui manque, bien sur. Mais les progrès qu'elle a fait pour sa thèse en un an sont incroyables. Ici, le moindre bout de bois l'inspire. Russie, sa muse, son inspiratrice. Les gens y sont tout aussi mystérieux, noirs, désenchantés. Les profs ne la regardent pas dans les yeux lorsqu'elle s'exprime de son accent français hésitant. Elle sait qu'elle est l'étrangère, la fille de l'entre-deux. Elle n'appartient pas vraiment à la France, mais pas non plus à la Russie. Ce rôle lui convient, elle n'aura jamais à faire un choix, sera toujours accueillie par ces deux terres d'asiles. Elle sera poète maudite sur chacun de ces états. Et ça lui plaît.
On est au mois de mai, son année d'étude à l'étranger touche à sa fin. Après un an d'hypokhâgne, puis un an de fac de lettres à Paris, elle s'est expatriée pour un an en Russie afin de percer le mystère de tout ses auteurs favoris. La voilà maintenant en passe d'écrire une thèse sur le mystère dans l'Art, bien vaste sujet qui lui permettra de valider son doctorat. Aucun métier ne la tente vraiment. Madeleine veut écrire, Madeleine ne veut quitter l'enfance permanente dans laquelle elle a grandi. Peut-être est-ce pour cela qu'elle est tout de même heureuse de rentrer en France. Là-bas, personne n'a de responsabilité, sa famille est un paradoxe à elle toute seule. Ici, sa mère a été marquée, abîmée par le temps. Fragilisée par ces années de neige en hivers, par son métier éreintant. Sa mère est une adulte, un mot bien étrange pour les Rimbaud. Un mot qui sonne faux.
« Kasja. Viens je te raccompagne. » Jurić la regarde un instant puis s'éloigne sans lui prêter attention. Il sait bien que quoi qu'il passe, elle viendra toujours avec lui, se fondre dans ses bras en restant sous la pluie pendant des heures. Jurić est un autre bout de sa vie en Russie. Une histoire qui dure depuis plus années. Celle d'une amitié houleuse, d'un amour de roman, d'une histoire qui dans le fond ne rime à rien. Ils s'aiment comme on aime les personnages d'encres et de papiers le temps d'une lecture. Ils s'admirent pour leur passion de la littérature, se détestent pour leur goûts divergeant. Cette histoire ne rime à rien, Madeleine le sait bien. Tout aussi irréel et irrationnel que le dénouement d'un roman sombre, leur amour est creux, vide de sens. Il n'a de prise que pendant quelques mois l'été, quelques semaines l'hiver. Mais une fois les vacances passées, chacun reprend sa vie, sa réalité. Voilà c'est exactement ça : leur histoire est un songe qui les maintient éveiller le temps d'une année. Rien de plus. Une histoire palpitante, une histoire de roman, mais il n'y aurait rien à lire entre les lignes de leur roman. C'est le plus grand non-sens de tous les temps, et ils le savent. Malgré tout, ils n'ont pas la force d'y mettre un terme, d'y trouver une chute mémorable qui donnera peut-être toute sa saveur à l'histoire. Ils traînent leur amour comme une saga en plusieurs tomes, les suites perdant peu à peu de leur candeur. Ils noircissent les pages, font couler les larmes et éclater les rires. Mais non, rien à faire : ça n'a toujours aucun sens. Ils n'aiment que ce qu'ils ont fait de leur histoire, ne sachant pas vraiment quoi penser de l'autre en réalité. « Je repars demain. » Leurs mains entre-mêlées ne tremblent pas de l'au revoir, de l'adieu peut-être même. Madeleine cherche le courage d'écrire la fin du chapitre, l'épilogue pourquoi pas. Comme toujours, elle ne le trouve pas. Demain, elle lui fera signe du haut du hublot. Il ne la verra pas, pas faute de regarder pourtant. Elle retrouvera son sourire, son débit de paroles élevé, sa famille déjantée. Elle ré-endossera le rôle de l'intello de la famille, un peu ringarde, un peu dépassée, toujours ahurie. Elle foulera le sol de la fac pour la première fois depuis neuf mois, retrouvera ses profs admiratifs et les élèves qui s'en fichent.
Aux prochaines vacances, elle écrira un nouveau chapitre de l'histoire d'amour sans fin. Enfin, c'est ce qu'elle croit. Que dirait-elle si ses deux vies se mélangeaient soudainement ? Si tout ses repères tombaient d'un seul coup, ruinaient son monde, sa vie, ses convictions les plus profondes ? Si sa vie devenait d'un seul coup un champ de bataille ?



“ le mot d'la fin „


Dernière édition par Madeleine Rimbaud-Mikhaïl le Sam 1 Mai - 18:41, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Misha Claudel


Messages : 65
Date d'inscription : 25/04/2010



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 20:02

Bienvenuue Very Happy
Très bon choix de vava <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 20:44


Merci Misha I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elvira V. Giovani


Messages : 111
Date d'inscription : 25/04/2010



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 21:13

Bienvenue parmi-nous ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Carl J. Hyde
English teachers &acriminalmind


Messages : 317
Date d'inscription : 25/04/2010



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 21:26

Bienvenue miss, et bonne chance x)
_________________




acriminal.
mind.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 21:43


KAYAA I love you

Merci à vous deux :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noah de Beaumont
Admin


Messages : 332
Date d'inscription : 23/04/2010



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 22:01

Hey ! Bienvenue à toi =D

Bonne chance pour ta fiche !
_________________

We are young ; We are strong ;We're not looking for where we belong
We're not cool ; We are free ; And we're running with blood on our knees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://white-rabbit.forumactif.com
avatar
Elvira V. Giovani


Messages : 111
Date d'inscription : 25/04/2010



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 22:02

TAYLOR I love you

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 22:25


Merci Noah :)

Owi, un lien I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel de Santis
HEY YOU· would you help me to carry the stones?


Messages : 68
Date d'inscription : 25/04/2010
Age : 24
Localisation : DANS TES RÊVES ET SOUS TON LIT.



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 22:47

WARRE(...)EN I love you I love you
UN FUCKING LIEN C'EST JUSTE OBLIGÉ. *O*
J'aime la façon dont tu présentes ta fiiiiiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 22:48


Sturridge avec un de mes prénoms préférés. On se marie ? I love you

Merci :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gabriel de Santis
HEY YOU· would you help me to carry the stones?


Messages : 68
Date d'inscription : 25/04/2010
Age : 24
Localisation : DANS TES RÊVES ET SOUS TON LIT.



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 22:51

On s'retrouve à Las Vegas dans une heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 23:11


J'y serais Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Agathe M. Delannoy
❤ je veux me marier avec le croquemitaine.


Messages : 26
Date d'inscription : 29/04/2010



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Ven 30 Avr - 23:16

    Ta citation (a) !
    Bienvenue !
    J'exige un lien (aa)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Sam 1 Mai - 0:04


L'Attrape-Cœurs c'est le meilleur I love you
Merci :)
Quand tu veux pour un lien avec Willabelle I love you

EDIT : J'ai pas la foi d'écrire jusqu'à trois heure du matin. Je finirais demain dans la journée, mais c'est l'anniversaire de ma grand-mère alors espérez pas que ça arrive très vite (a).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alexandre De Foghes-Ponti


Messages : 102
Date d'inscription : 26/04/2010



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Sam 1 Mai - 13:24

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Sam 1 Mai - 15:32


LUUUKE I love you
Merci :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Sam 1 Mai - 18:44


Désolée du DP mais…
après avoir galérer avec les dates, les âges, les prénoms
après mettre débattue avec les couleurs, les lieux, la pluie et les dragons
après avoir écouter Wish en entier, et toutes les chansons de Saez se rapportant à Madeleine


J'ai la fierté de vous annoncer que mon horrible fiche illisible est TERMINÉE Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Noah de Beaumont
Admin


Messages : 332
Date d'inscription : 23/04/2010



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Sam 1 Mai - 19:43

Histoire très sympa !

Je valide ;]
_________________

We are young ; We are strong ;We're not looking for where we belong
We're not cool ; We are free ; And we're running with blood on our knees
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://white-rabbit.forumactif.com
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Sam 1 Mai - 19:46


Merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stephen O'Toole
Do you feel the tension rising, babe ?!


Messages : 29
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Université Parisienne



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Sam 1 Mai - 20:08

    Bienvenue à toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Madeleine Rimbaud-Mikhaïl


Messages : 18
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 25
Localisation : paris - saint petersbourg



MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   Sam 1 Mai - 20:26


Merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »   

Revenir en haut Aller en bas
 

MADELEINE ☮ « même qu'elle est trop bien pour toi. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
w h i t e . r a b b i t . :: La génèse :: ● Présentations :: Acceptées-